L’entretien régulier d’une maison permet de garantir sa longévité, en la protégeant contre les effets du vent, de la neige, de la pluie, du froid, de la chaleur, et de l’usure du temps. Ces éléments peuvent avec le temps causer une dégradation des parties extérieures du bâtiment, comme la toiture, les façades et les menuiseries.

La détérioration des éléments extérieurs impacte directement l’esthétique de la maison, et même sa structure avec le temps, il est alors essentiel de ne pas négliger leur entretien.

Qu’est-ce que l’entretien d’une maison et quels sont ses bénéfices ?

Au fil du temps, toute habitation se dégrade à cause de l’usure de certains matériaux, des intempéries ou simplement par l’effet de la vétusté. L’entretien régulier permet d’empêcher l’installation de cette usure, et ainsi de préserver le bon fonctionnement des éléments qui composent la maison, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur.

Cet entretien comprend de nombreux aspects différents, avec des opérations plus ou moins complexes et onéreuses, comme par exemple :

  • Le nettoyage des gouttières,
  • Le remplacement des robinets,
  • Le démoussage d’une toiture ou d’une terrasse,
  • Le remaniement d’une toiture,
  • Le remplacement des menuiseries, incluant les fenêtres et les portes,
  • L’entretien de la chaudière,
  • Le ravalement des façades,
  • Les travaux de peinture

Tous ces travaux peuvent être considérés comme des actions d’entretien, car ils permettent généralement de remettre à niveau des équipements ou des composants de la maison qui se sont usés avec le temps.

Le budget à prévoir, ainsi que la fréquence de ces œuvres ne sont pas les mêmes pour tous les travaux d’entretien, car certains sont plus complexes que d’autres. Ainsi, il y a des opérations qui peuvent être réalisées sans intervention extérieure, alors que d’autres nécessitent le recours à une entreprise spécialisée.

L’entretien représente également une occasion pour améliorer le confort des habitants, avec des matériaux et des équipements fonctionnels et performants d’un point de vue énergétique. Ainsi, il est possible de profiter d’un ravalement de façade ou d’un entretien de toiture pour mettre en place une isolation par l’extérieur, permettant d’augmenter les performances thermiques de l’habitation et de réduire la consommation d’énergie.

Par ailleurs, le remplacement des fenêtres est une opération intéressante qui présente plusieurs intérêts, tels que le renforcement des qualités d’isolation, l’amélioration de la sécurité antieffraction, ou la possibilité de mettre en place un système de chauffage plus performant. Ce type d’entretien peut même être éligible à certaines aides financières, notamment quand il a pour objectif d’installer des équipements de chauffage qui respectent les normes en vigueur, ou qui utilisent les énergies renouvelables.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue qu’une maison bien entretenue gagne en valeur immobilière, et peut présenter un prix plus important lors d’une vente qu’une maison dégradée.

Entretien d’une maison, quels sont les bons gestes ?

L’entretien régulier d’une maison permet d’empêcher ou de retarder l’apparition de certains signes du temps comme les moisissures ou les fissures, et ainsi de prévenir la dégradation des matériaux. Au fil du temps, et sous l’effet de l’humidité, des mousses peuvent se déposer sur les tuiles qui forment la toiture, et des champignons peuvent pousser sur la terrasse.

La toiture fait partie des éléments les plus exposés aux aléas climatiques, et une attention bien particulière doit être accordée à son entretien, afin d’éviter les désagréments liés à un mauvais écoulement des eaux de pluie, et de conserver l’aspect esthétique de la maison.

Il est également essentiel de procéder à un entretien des façades, qui sont directement soumises aux agressions extérieures, pouvant causer une détérioration des matériaux en profondeur. Un démoussage régulier doit alors avoir lieu sur les murs extérieurs de la maison, afin de préserver les façades et garantir leur longévité.

Néanmoins, il arrive que malgré un entretien régulier, certains signes de dégradation apparaissent sur les murs et la toiture, à cause d’une mauvaise technique de nettoyage ou de l’utilisation de produits non adaptés. A terme, ces usures peuvent être à l’origine d’une infiltration d’eau, de l’installation de moisissures ou de fissures, avec des conséquences sur la santé des habitants comme la survenue de problèmes allergiques ou respiratoires.

Pour mieux détecter les signes d’usure, il est primordial de faire appel à une entreprise spécialisée ou un artisan qualifié, qui possède le savoir-faire nécessaire pour établir un diagnostic et évaluer l’ampleur des dégradations. Grâce à un état des lieux bien précis, le professionnel détermine avec exactitude les endroits où il faut intervenir, et préconise les bons produits ainsi que le matériel adéquat à utiliser.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue que certains travaux d’entretien peuvent être dangereux, notamment quand il s’agit d’effectuer des réparations ou des rénovations en hauteur. Un matériel adapté et des équipements sécurisants doivent alors être utilisés pour assurer la tenue des travaux dans de bonnes conditions et éviter les risques de chutes.

L’entretien des gouttières

L’entretien des gouttières est une opération essentielle, qui permet d’éviter leur obstruction, grâce à une évacuation efficace des eaux de pluie et des feuilles mortes de l’automne. Il faut en effet savoir que la stagnation de l’eau est souvent propice à la prolifération des moustiques. Une simple vérification visuelle peut parfois suffire à détecter d’éventuels dysfonctionnements des gouttières, comme une mauvaise fixation ou une pente inadaptée.

Un premier geste facile à mettre en œuvre consiste à ouvrir le regard en bas de la gouttière et à le nettoyer avec un jet d’eau, afin d’éliminer les dépôts de boue sur les parois, ainsi que les bouchons au niveau des coudes.

La partie ouverte qui se situe en haut de la gouttière peut être atteinte à l’aide d’une échelle, pour en évacuer les feuilles mortes ou les branches, en utilisant une pelle, une brosse cylindrique, ou un grattoir muni de manches télescopiques.

Il est également possible de protéger les gouttières et d’empêcher leur obstruction par les végétaux, en utilisant des grilles spécifiques parefeuilles. Enfin, il faut parfois envisager un remplacement total d’une gouttière, si celle-ci est complètement endommagée ou qu’elle est devenue hors d’état de fonctionner correctement.

L’entretien des façades

Les façades sont les composants les plus visibles dans une maison, et il est alors essentiel de les surveiller pour détecter les éventuelles fissures ou détériorations. Lors des périodes de grosse sécheresse ou de pluie, les murs, les angles et les pignons des façades peuvent en effet se fissurer et causer des dégradations importantes pouvant atteindre la structure même de la maison.

Les salissures qui apparaissent avec le temps favorisent la prolifération des mousses, c’est ainsi qu’un nettoyage haute pression ou un brossage s’imposent comme des moyens d’entretien efficaces. La protection des façades contre les effets de l’humidité et du climat permet également de préserver l’aspect esthétique extérieur de la maison.

Si des microfissures surviennent, il est recommandé d’éliminer les parties devenues friables, et de reboucher les trous avec un produit adapté. Dans le cas où les fissures sont plus importantes, il est essentiel d’améliorer l’étanchéité de la façade ou de l’imperméabiliser. Cette opération peut être une occasion pour procéder à une isolation de la maison par l’extérieur.

Un ravalement complet des façades peut avoir lieu au bout d’une vingtaine d’années, selon la nature du revêtement utilisé pour couvrir les murs.

Pour les murs en crépi, un simple nettoyage à l’eau savonneuse additionnée d’eau de javel est suffisant pour les petites tâches, ou un mélange de chlore et de vinaigre pour les salissures plus importantes. Après avoir frotté vigoureusement le mur, un rinçage avec un jet d’eau à pression est nécessaire, pour parfaire le nettoyage.

Les murs en pierre peuvent être dépoussiérés, puis nettoyés en utilisant un mélange d’eau tiède et de bicarbonate de soude, ou des cristaux de soude pour les surfaces plus sales. Il est alors recommandé de s’équiper de gants et d’un masque de protection pour se prémunir contre les éventuelles projections. Les murs en pierre peuvent également être protégés contre l’usure grâce à des produits hydrofuges.

En ce qui concerne les bardages en bois, ils ne nécessitent pas de traitements particuliers, car le bois est susceptible de virer naturellement au gris. Les façades teintées peuvent être repeintes tous les 5 à 10 ans.

L’entretien de la charpente

La charpente est une composante essentielle dans la structure d’une maison, et elle doit être surveillée pour détecter les éventuelles déformations ou pièces cassées. L’entretien consiste à remplacer les pièces défectueuses ou à renforcer les endroits qui présentent un affaiblissement.

Des insectes xylophages et des moisissures peuvent également proliférer au niveau de la charpente, et dans ce cas il est recommandé d’appliquer un traitement spécifique. Une vérification annuelle de l’état de la charpente permet d’éviter ces désagréments en intervenant dès l’apparition des premiers signes.

L’entretien de la toiture

Tout comme pour la charpente, la toiture doit être inspectée et observée pour détecter certains signes qui nécessitent une intervention, tels qu’un glissement d’ardoises ou de tuiles, de la rouille sur les parties métalliques ou des infiltrations d’eau. Cet examen régulier permet de vérifier l’intégrité du toit, de détecter la présence de tuiles cassées ou manquantes et de s’assurer qu’il joue efficacement son rôle dans l’isolation thermique de la maison.

Selon les dégâts constatés, il est ainsi possible d’envisager différents types de travaux d’entretien, comme :

  • Le démoussage
  • Le remplacement des tuiles endommagées
  • Le nettoyage des gouttières
  • Le remplacement de certaines parties de la toiture
  • Le remplacement total de la toiture, incluant la couverture et tous les éléments défectueux comme les liteaux et les chevrons.

Certains travaux doivent être entrepris d’une manière périodique, selon l’environnement de la maison et son degré d’exposition aux intempéries, à la chaleur ou à l’humidité. L’intervention d’un artisan couvreur local est généralement souhaitable, voire obligatoire dans certains cas, car il s’agit souvent de travaux complexes, et qui nécessitent de travailler en hauteur avec des équipements spécifiques, par exemple il vaut mieux consulter en Ariege un artisan couvreur ariege qui sera plus disponible et connaitra les spécificités des maisons locales.

L’entretien du sol

Le revêtement du sol de la maison doit être entretenu pour préserver sa durabilité, sa résistance et son aspect esthétique.

Certainement les plus classiques et les plus courants, les sols en carrelage sont inusables, ils ne nécessitent qu’un nettoyage régulier à l’eau savonneuse. Les sols en terre cuite ont besoin d’être nettoyés en profondeur et imperméabilisés tous les 5 à 10 ans.

Quant aux sols massifs, tout dépend de l’essence utilisée :

  • Les sols massifs vitrifiés ou vernis doivent être poncés et dépoussiérés avant d’appliquer le produit de nettoyage adéquat
  • Les sols massifs en cire sont plus fragiles mais ils représentent une valeur sûre. Un nettoyage à l’aide d’une éponge humide peut être suffisant, mais en présence de tâches, il peut être nécessaire d’appliquer une couche de cire après avoir poncé la surface.
  • Les sols massifs sous forme de parquet à lames contrecollées sont facilement entretenus si la couche de revêtement est assez épaisse.

Les sols stratifiés en plastique ou lino peuvent être lavés régulièrement en utilisant un produit adapté, sachant que ce type de revêtement présente généralement une durée de vie plus courte que les autres.

L’entretien de la peinture

Pour préserver la propreté et les couleurs des murs, il est nécessaire d’entretenir la peinture en nettoyant les surfaces à l’aide d’une éponge humide ou à grande eau si la peinture est lessivable.

Même avec un nettoyage régulier, il est recommandé de refaire totalement la peinture au bout d’une dizaine d’années. Cette opération permet à la fois de changer la décoration de la maison, et de d’utiliser des nouveaux produits plus modernes.

La peinture des murs requiert au préalable un lessivage en profondeur de la surface, un rebouchage des petites fissures à l’aide d’un enduit et un ponçage. Ensuite l’étape de peinture en elle-même peut se faire en une ou plusieurs couches, selon la couleur choisie, le rendu souhaité et l’état initial de la surface.

L’entretien du système de ventilation

La ventilation est souvent la grande oubliée dans l’entretien de la maison. Pourtant il s’agit d’un dispositif essentiel pour la santé et le confort des habitants, car c’est elle qui garantit la qualité de l’air à l’intérieur de la maison. Le problème d’une ventilation efficace se pose surtout dans les maisons très bien isolées, dans lesquelles tous les ponts d’air sont supprimés. Ces habitations bien étanches doivent disposer de systèmes de ventilation performants.

Un bon entretien du système de ventilation permet non seulement de garantir la qualité de l’air, mais aussi d’éviter les mauvaises odeurs et les moisissures si la maison est humide. Le nettoyage du système de ventilation doit se faire environ tous les 3 mois, après avoir démonté et dépoussiéré les pièces des entrées et sorties d’air. Il faut également penser à nettoyer les filtres tous les ans.

L’entretien des équipements de chauffage

Les équipements de chauffage et d’eau chaude sanitaire doivent être entretenus afin d’augmenter leur durée de vie, et de prévenir les risques de dysfonctionnements.

Ainsi, la chaudière présente moins de pannes, consomme moins de combustibles et rejette moins de gaz à effet de serre lorsqu’elle est entretenue d’une manière régulière. Un contrat d’entretien peut être souscrit avec un professionnel, pour éviter les refus de remboursement de l’assureur en cas de sinistre.

Pour les installations au fuel, au bois ou au charbon, un ramonage mécanique deux fois par an peut s’avérer utile, pour éliminer les dépôts accumulés dans les conduits de fumée. Le ramonage est une opération obligatoire dans certains contrats d’assurance. Il permet de réaliser des économies d’énergie, de limiter la pollution et de garantir la sécurité des habitants contre les incendies et les intoxications au monoxyde de carbone.