Comment se déroule une démolition de maison ?

Une démolition de maison est une opération qui peut s’avérer nécessaire avant une rénovation ou une nouvelle construction. Il s’agit d’un chantier complexe, comprenant des travaux dangereux et qui doivent être effectués en respectant certaines étapes bien précises et règles strictes.

Que ce soit pour une démolition intérieure, extérieure, partielle ou totale, plusieurs démarches doivent être entreprises afin d’être en accord avec la législation en vigueur et d’effectuer les travaux en toute sécurité.

Il existe plusieurs méthodes de démolition, selon le type de bâtiment à déconstruire, sa taille, son emplacement ainsi que son degré de stabilité.

Pourquoi démolir ?

Pour les vieilles maisons, il est parfois plus intéressant de démolir et de tout reconstruire à neuf, que de procéder à une rénovation, qui peut être extrêmement coûteuse et complexe.  La démolition présente de nombreux avantages, car elle permet de construire une maison qui respecte les normes thermiques, avec une isolation efficace et une basse consommation énergétique.

Les maisons anciennes présentent en effet très souvent des systèmes de ventilation peu efficaces et des performances d’isolation qui ne respectent pas les normes, ce qui peut nuire au confort des habitants, et coûter cher en termes de facture énergétique.

D’un autre côté, toute construction peut atteindre une certaine fin de vie, à cause du vieillissement, de la vétusté, de la dégradation des matériaux qui le constituent ou de la fragilisation de sa structure. Ces phénomènes peuvent être causés par un défaut de construction, un accident, un mauvais entretien de l’ouvrage ou une catastrophe naturelle.

Face au vieillissement des matériaux, de la vétusté des installations sanitaires ou de la dégradation des fondations et des murs porteurs, le bâtiment peut devenir impropre à être habité, et présenter un réel danger pour la sécurité des occupants. Les travaux de rénovation deviennent alors extrêmement coûteux et complexes, et la démolition intérieure peut alors s’imposer comme unique solution.

Il peut aussi arriver qu’une construction doit être démolie, même si elle n’est pas en fin de vie, c’est le cas des grandes opérations de modernisation ou de renouvellement urbain.

Dans tous les cas, il est essentiel de prendre en considération les deux critères de confort et de sécurité pour décider ou pas de démolir une maison. La déconstruction totale ou partielle permet de repenser l’aménagement d’un logement et de reconcevoir la disposition des pièces en fonction des goûts et des besoins. Cette opération permet également de rebâtir en utilisant des matériaux plus modernes, et conformes aux réglementations thermiques en vigueur.

Enfin, l’autre avantage non négligeable de la démolition, est de pouvoir bénéficier de certaines aides lors de la reconstruction, dans le cadre des exigences thermiques.

Qu’est-ce qu’une démolition de maison ?

La démolition est un processus qui consiste à démanteler ou détruire une construction d’une manière complète ou partielle. La méthode utilisée doit être bien planifiée, incluant les démarches administratives relatives au permis de démolir, le tri des déchets pour une réutilisation éventuelle et la gestion des gravats.

Plusieurs types de démolitions peuvent être envisagés, et il est primordial de mettre en œuvre les dispositions nécessaires comme :

  • Les diagnostics préalables, dans l’objectif d’effectuer d’éventuels traitements particuliers comme un désamiantage ou un déplombage.
  • La sécurisation des alentours du chantier,
  • La prévention des bruits et des émissions de poussières,
  • Le tri des déchets en vue d’une valorisation dans les filières spécifiques,
  • La sécurité des intervenants.

La démolition peut être totale, et donc concerner l’intégralité du bâtiment, ou partielle, en conservant certaines parties de la construction. La déconstruction partielle peut être intérieure ou extérieure.

La démolition est un processus qui se déroule en plusieurs étapes, comprenant les démarches administratives, les diagnostics préalables et les travaux en eux-mêmes. La phase de diagnostic est essentielle pour évaluer le bâtiment à démolir en termes de résistance et de stabilité, repérer les différents réseaux et examiner la solidité des ouvrages voisins. Cette étape permet de choisir la bonne technique de démolition, ainsi que le matériel le plus adapté.

A l’issue de cette phase de diagnostic, la société de démolition procède aux autres opérations qui sont :

  • Le désamiantage et déplombage, qui consiste à débarrasser les murs et les façades des composants d’amiante ou de plomb, qui sont des substances dangereuses pour la santé,
  • Le curage, qui consiste à détruire certaines parties du bâtiment, comme les murs non porteurs, d’une manière progressive, afin de pouvoir réutiliser les matériaux dans d’autres constructions,
  • L’oxycoupage, qui consiste à détruire les parties métalliques comme les poutrelles ou les tuyaux, en utilisant un chalumeau pour désolidariser les matériaux par la chaleur,
  • L’évacuation et le tri des déchets, en récupérant les matières recyclables pour une utilisation future.

Qu’est-ce qu’une démolition en intérieur ?

Dans le cadre d’un projet de rénovation ou de réaménagement, il est souvent utile de démolir uniquement quelques parties de l’intérieur de la maison, comme des cloisons ou des murs. La démolition intérieure permet de réorganiser un logement afin qu’il corresponde mieux aux goûts et aux besoins de la famille.

Cette opération requiert de nombreux questionnements, avant de se lancer dans les travaux, comme la date de démarrage et la durée de la démolition, la motivation du projet, la disponibilité du budget nécessaire, ainsi que la société de démolition maison Toulouse qui se charge des travaux.

Avant de démolir un mur porteur ou une cloison, il est nécessaire de passer par une étape de curage. Cette opération consiste préparer la démolition en enlevant les éléments non porteurs et les parties polluantes situées dans le sol, sur les murs ou les faux-plafonds. Le curage comprend également le tri et la récupération des déchets recyclables, et il peut être effectué par hydrodémolition, par percussion ou par scarification.

Démolir un mur peut servir à ouvrir une pièce pour bénéficier d’un espace de vie plus important. Mais avant de démarrer les travaux, il est nécessaire de débarrasser les meubles et les objets décoratifs, de vérifier la présence de tuyaux ou de câbles électriques à l’intérieur du mur, de couper l’arrivée de gaz, d’eau et d’électricité et d’inspecter si le mur est porteur ou non.

Il est également recommandé de faire appel à un professionnel afin de garantir la sécurité de la manœuvre. En effet, la démolition d’éléments intérieurs peut être une opération dangereuse et elle nécessite de nombreuses précautions comme la sécurisation des alentours et l’équipement des opérateurs. Seule une entreprise spécialisée dispose du savoir-faire nécessaire, du matériel adéquat pour la démolition et des compétences exigées par ce type de travaux.

Démolition, que dit la loi ?

La démolition obéit à certaines règles techniques, mais elle est aussi soumise à des normes imposées par la loi. Cette opération délicate reste essentiellement une affaire de professionnels, et les réglementations qui y sont liées sont strictes.

Seul un expert est capable de se charger de ce type de travaux, d’encadrer le chantier et de gérer les déchets, dans le respect des règles de sécurité, et après avoir procédé au désamiantage du bâtiment si nécessaire.

La première étape dans un projet de démolition est de déposer une demande de permis de démolir auprès de la commune. Il convient alors de prendre certaines précautions avant d’entamer les travaux, comme :

  • Vérifier l’état des réseaux électriques, d’eau et de gaz,
  • Effectuer un diagnostic immobilier pour détecter la présence d’amiante ou de plomb et procéder aux opérations nécessaires de dépollution, désamiantage et déplombage,
  • Clôturer la zone concernée par la déconstruction, pour éviter les intrusions,
  • Protéger la voirie extérieure et informer les habitants qui se trouvent à proximité du chantier,
  • Ranger le matériel de démolition dans des conteneurs spécifiques.

Quelles sont les différentes techniques de démolition ?

La méthode de démolition doit être choisie en fonction des propriétés de l’ouvrage, à savoir son emplacement, son environnement direct, les matériaux de sa structure, son degré de stabilité et son volume.

La démolition peut être soit manuelle, par dérasement ou sapement, soit mécanique, en utilisant des engins comme une pelle, une pince, un buteur, un bulldozer, ou des techniques avancées comme l’expansion, les explosifs et le découpage.

La démolition manuelle par dérasement

La démolition manuelle par dérasement consiste à abattre l’édifice du haut vers le bas, et cette technique peut être utilisée pour garder les fondations et effectuer une restauration partielle plutôt qu’une reconstruction à partir de zéro.

La démolition manuelle par sapement

La démolition manuelle par sapement consiste à déconstruire l’ouvrage en commençant par les parties basses et en remontant vers le haut au fur et à mesure. Il s’agit d’une technique dangereuse qui n’est pratiqué que dans certaines situations bien précises.

La démolition mécanique à la pelle hydraulique

La démolition mécanique à la pelle hydraulique consiste à tirer le bâtiment par un mécanisme de traction, ou à effectuer un découpage progressif du béton. L’opération s’effectue généralement en partant du bas et en allant vers le haut du bâtiment, mais dans certains cas la pelle est dotée d’un broyeur à béton, d’une cisaille à ferraille ou d’une pince de tri.

La démolition mécanique au brokk

Le brokk est une machine de démolition puissante, généralement dotée d’un moteur électrique, elle est télécommandée et repose sur des pieds de stabilisation. Cet engin permet d’effectuer des travaux sans nuisances sonores et sans dégager des gaz toxiques. Le brokk est idéal pour les démolitions dans des endroits difficiles d’accès.

La démolition mécanique par découpage

La démolition mécanique par découpage est une technique précise, qui permet de limiter les projections de déchets ou de gravats et d’atténuer les vibrations. La méthode consiste à scier la structure ou à la perforer, en utilisant des diamants synthétiques pour les matériaux épais, ou des diamants sertis pour les matériaux moins durs. Il est également possible de réaliser la découpe par hydrodémolition, en utilisant un jet d’eau à haute pression.

Quel est le coût d’une démolition ?

Le prix d’une démolition est déterminé en prenant en considération plusieurs facteurs, tels que :

  • L’ampleur des travaux,
  • La technique choisie,
  • La hauteur de l’ouvrage,
  • L’accessibilité du bâtiment,
  • La profondeur des fondations,
  • La nature des matériaux à détruire,
  • Les engins et machines à prévoir,
  • La difficulté de nettoyage du chantier après la démolition.

Quel que soit le contexte, il est essentiel de faire établir plusieurs devis par des entreprises de bâtiment spécialisées, afin de comparer et d’estimer correctement le budget nécessaire. Pour cela, il est important de s’adresser à un professionnel compétent pour la prise en charge du projet, le choix de la méthode la plus adaptée, et la sélection des outils à utiliser dans la réalisation du chantier de démolition.

S’agissant de travaux complexes, il est toujours judicieux de veiller au respect des réglementations, du plan d’exécution établi, et des mesures préventives, afin de garantir la sécurité de l’ensemble des opérateurs.

Quels sont les risques liés à un chantier de démolition ?

Un chantier de démolition comprend des risques pour les opérateurs qui exécutent les travaux, mais aussi pour l’environnement et les autres bâtiments avoisinants. Ces risques peuvent se résumer à :

  • La chute d’un ouvrier
  • Les blessures liées à l’utilisation des engins, à la manutention de lourdes charges ou à la chute de matériaux
  • L’effondrement non prévu d’une partie du bâtiment,
  • La destruction d’ouvrages avoisinants ou la nuisance à l’environnement, à cause d’une mauvaise utilisation des explosifs.

Tous ces risques peuvent être évités par la mise en place des précautions nécessaires lors de l’exécution des travaux, et par le recours à une entreprise spécialisée.