La peinture est un bon moyen de ra fraîchir les murs de sa maison. En quelques coups de pinceau seulement, celle-ci retrouvera sa beauté et sa jeunesse d’antan. Au même titre que les autres travaux du bâtiment, cette tâche ne peut se faire sans un diagnostic préalable de la structure. Justement, les murs doivent être parfaits pour une peinture réussie. Ainsi, certains points doivent être vérifiés avant de les peindre. C’est ce dont on va parler dans les lignes qui suivent. Découvrez !

Pourquoi faire un diagnostic des murs avant de les repeindre ?

Comme susmentionné, le diagnostic constitue la première étape de tous travaux du bâtiment. Il est réalisé pour diverses raisons.

D’une part, il permet de détecter les éventuelles anomalies des murs de l’habitation. Les traces de moisissures ou la peinture écaillée témoignent par exemple des problèmes d’humidité. Il faut ainsi y remédier avant l’application d’une nouvelle peinture pour assurer sa durabilité et son adhésion.

D’autre part, ce diagnostic est nécessaire afin de déterminer l’ampleur que va prendre les travaux de peinture de maison. Outre les différentes réparations à entamer, il permet de définir les matériels et matériaux indispensables à leur réalisation.

Enfin, le diagnostic permet de mieux se préparer financièrement à leur exécution. En effet, le professionnel en travaux de peinture de maison délivre un devis à l’issue de celui-ci. Ce document contient une liste détaillée des diverses prestations ainsi que leur coût. 

Quelles sont les vérifications qu’il faut faire avant de repeindre ses murs ?

Comme vous l’aurez compris, le diagnostic est une étape incontournable. En effet, pour assurer la qualité du résultat final, il faut vérifier :

L’état des plâtres

La surface des murs est farineuse si le plâtre laisse des traces blanches sur vos mains. Pourtant, cela ne permet pas une bonne adhésion de la peinture. C’est également le cas si le plâtre des murs se raye au contact de vos ongles. Avant de peindre, il faut bien brosser les murs. L’application d’un fixateur, d’un primaire isolant ou d’un durcisseur de plâtre sera également nécessaire.

 L’état de l’ancienne peinture

Si le support a été peint précédemment, il importe de s’assurer que la peinture tient bien et qu’elle ne risque pas de s’écailler. Pour cela, il suffit de coller un ruban adhésif à plusieurs endroits du mur. Il faudra le laisser là au moins 12 heures. Une fois que ce laps de temps est passé, on l’arrachera d’un coup sec. Si la peinture se décolle, il faudra décaper les murs avant de les repeindre. Pour cela, nous vous conseillons de faire appel à cette entreprise de peinture située dans le Var.

La présence d’humidité

La peinture qui s’écaille, les odeurs de moisissures et les traces sur les murs sont les méfaits de l’humidité sur les murs. Pour que la nouvelle peinture perdure, il faudra résoudre ce type de problème.

Les aspérités sur les murs

Pour que le résultat soit impeccable, la surface des murs doit être lisse. À cet effet, il faudra reboucher les petits trous et les fissures avec un enduit adapté. Il faudra par la suite les poncer pour que la surface soit parfaite. Pour éliminer les poussières qui résultent de cette opération, il faudra la nettoyer avec un chiffon légèrement humide.