Les caractéristiques de ces chapes

De nombreux indices permettent de différencier avec précision une chape traditionnelle d’une chape liquide. Ces éléments sont d’une grande importance dans le but de faire un choix répondant à ses attentes. Vous pourriez vous rendre sur cegwa.be pour faire une excellente distinction entre ces réalisations et en faire une excellente expérience.

Les caractéristiques représentent l’un des principaux éléments permettant de faire la différence entre ces deux chapes. La chape traditionnelle est d’une grande utilité pour réaliser des travaux de grande envergure. Elle permet aussi d’avoir un support uniforme.

Une chape traditionnelle est composée de sable, de ciment et d’eau. Ce mélange d’ingrédients est à l’origine de sa nature sèche. Elle lui confère une excellente résistance mécanique, une grande résistance à l’humidité et une parfaite solidité.

À l’opposé d’une chape traditionnelle, une chape liquide est prête à être utilisée sur un chantier dès sa mise au point. La chape liquide est généralement composée de ciment ou d’anhydrite, de l’eau et de l’adjuvant. Elle s’installe grâce à un système de pompage en raison de sa fluidité.

Cette chape est fabriquée dans une centrale à béton et livrée grâce à un camion-toupie. Elle oppose une résistance parfaite à l’eau et elle est adaptée aux revêtements des endroits humides.

Le mode d’application d’une chape traditionnelle comparé à celui d’une chape liquide

Le mode d’application est un autre point sur lequel ces deux chapes peuvent se différencier. La chape traditionnelle se met au point grâce à une bétonnière. Pour l’appliquer, il faut la faire couler et la damner à la main. Ensuite, en fonction de l’étendue de la surface à couvrir, il est important de la tirer à l’aide d’une règle.

Ce mode d’application est très délicat. Il doit être confié à des professionnels du domaine. Toutefois, si vous avez les compétences qu’il faut, vous pouvez le faire vous-même.

Contrairement à la chape traditionnelle, l’application de la chape fluide est essentiellement confiée à des applicateurs agréés. Ils se servent d’un système de pompage afin de répandre le liquide sur toute la surface à couvrir.

Les finitions de ces réalisations

La chape traditionnelle et la chape liquide ont des finitions très différentes. La chape traditionnelle peut rester nue en raison de sa nature sèche. Elle n’a pas besoin de revêtement et elle peut être opérationnelle en quelques jours.

La chape liquide par contre doit nécessairement être recouverte en raison de sa fluidité. Elle doit se faire grâce à un revêtement de sol. Ce recouvrement durera de nombreux jours pour permettre à la chape de durcir et d’être opérationnelle.

Les différences entre la chape traditionnelle et la chape liquide concernent notamment les caractéristiques, le mode d’application et les finitions.